20 octobre 2006

De Villepin souhaite agir contre le tout routier.

Après Sarkosy, Extrosi, Mariton ... c'est DDV qui s'y colle !
Voici un extrait tout à fait intéressant sur les questions autoroutières tiré d'une déclaration de Dominique De Villepin visible sur le site du Premier Ministre (voir le point n°2 sur les transports).

"Cette politique ambitieuse des transports, nous devons enfin y intégrer notre objectif de réduction des gaz à effet de serre et de protection de l’environnement.
En investissant dans le transport ferroviaire, nous encourageons une croissance durable, plus économe en énergie et plus respectueuse de l’environnement. Choisir de prendre le TGV plutôt que la voiture ou l’avion, c’est diviser par 50 en moyenne les émissions de gaz à effets de serre. C’est pour cela que nous consacrons la majeure partie des financements publics en matière d’infrastructures de transport aux alternatives à la route.
L’enjeu est particulièrement important dans les grandes villes, où nos concitoyens doivent pouvoir bénéficier d’une qualité de l’air satisfaisante. [...]"

"Cet enjeu est également fondamental en ce qui concerne les marchandises. Alors que depuis vingt ans la route gagne des parts de marché, nous devions impérativement réagir."

A vous de lui écrire pour lui rappeler ses propos ... et lui demander comment il compte également agir au sujet du contournement de Bordeaux !
Vous pouvez également écrire à l'ump afin de rappeler que leurs champions, très en pointe au niveau des déclarations (à lire absolument la dernière déclaration de Christian ESTROSI sur le report modal !!), doivent joindre la parole aux actes ... avant les élections.

2 commentaires:

Michel a dit…

J'ai lu la totalité de la déclaration du Premier Ministre et j'y ai trouvé la réponse à ta question sur le contournement de Bordeaux. Vers la fin du texte il indique qu'il va débloquer au moins 120 millions d'Euros pour ce coutournement et quelques autres projets autoroutiers. Comme quoi on peut dire tout et son contraire.

Michel a dit…

Je me suis aperçu hier soir que je m'étais trompé en lisant la déclaration du premier ministre. Il parlait de la rocade et non du contournement, comme quoi on se trompe quand on lit trop vite !