02 juillet 2007

Alain Juppé : "je n'ai jamais été fana du grand contournement".

Interviewé dans SO, Alain Juppé a évoqué une fois de plus le projet de contournement autoroutier.
Pas de suprise pour les habitués du dossier, (la dernière tendance est le couplage du projet avec du fret ferroviaire) mais il est toujours intéressant de connaître les positions des poids lourds locaux (sans jeu de mot!) sur le sujet.
On attend d'ailleurs toujours celle de MM Madrelle et Rousset ... pas du tout pressés de s'exprimer sur la question. On a en malheureusement l'habitude, et cette attitude est évidemment à déplorer. Vous pouvez toujours leur poser la question par courrier (Conseil Général, Conseil Régional), en piqure de rappel !

" Je n'ai jamais été un extraordinaire fana du grand contournement autoroutier. Quand j'étais président de la Communauté urbaine, nous avons eu une négociation avec le président du Conseil général. J'étais très attaché à mon pont Bacalan-Bastide et à ma rocade à deux fois trois voies. Et lui à son grand contournement autoroutier. Nous avons donc décidé de nous soutenir mutuellement au-delà des clivages politiques pour aller de l'avant. Nous avons engagé le grand débat et j'ai milité pour le passage par l'ouest. Pour désenclaver la presqu'île d'Ambès, le Médoc et desservir l'aéroport. La discussion a été mal engagée avec le fameux plat de nouilles et les plus fervents supporteurs du grand contournement sont passés sous le tapis. Ma position est aujourd'hui de remettre le dossier à plat, non seulement sur le choix des tracés mais sur le principe même de l'opération. RFF s'est dit prêt à étudier un grand contournement ferroviaire de Bordeaux. Pourquoi ne pas associer un contournement autoroutier et ferroviaire ? Voilà où j'en suis aujourd'hui. " (S.O. 02/07/07)

Vous pouvez consulter l'intégralité de ses propos sur les transports en cliquant sur ce lien car d'autres sujets liés auxtransports y sont évoqués (rocade, LGV bordeaux-Espagne, pont Bacalan, taxe poids lourds, etc).

9 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est peut etre trompeur, mais j'ai l'impression que le projet du CAB prends eau de toutes parts....
quelles est votre impression à ce sujet ?

Thomas Lugagne a dit…

En toute honnêteté, je pense sincèrement que le projet ne pourra être enterré quand tous les acteurs locaux le demanderont.
A Juppé semble être aujourd'hui le seul à poser réellement la question de l'opportunité et je suppose qu'il le fait au nom de son parti. Mais quand je vois l'empressement avec lequel le PS ne souhaite pas s'exprimer sur le sujet, je ne suis pas encore catégorique sur l'avenir du contournement et il ne faut pas crier victoire, loind de là.
Il faut à mon sens forcer les Madrelle et autre Rousset à poser publiquement cette question de l'opportunité. Tant que cela ne sera pas fait, le projet ne peut être enterré.
C'est en tout cas mon avis.

Oncle Sam a dit…

Il y a eu un reportage, au journal de 13h, sur TF1, il y a + de 1 mois, au sujet d'une agglomération dont le contournement venait d'être achevé.

Les camions n'étaient plus acceptés par cette agglomération, et le contournement réalisé devait permettre aux camions de mieux circuler sur un ruban de bitume long de 86 km, moyennant 38 Euros.

Le Président des transporteurs (UNOTRA ?) a été catégorique, et a clairement annoncé qu'il était hors de question de payer ces 38€,les camions emprunteraient donc un autre axe routier, mais gratuit !

Peut-être que nos politiques (ou certains politiques) ont entendus le message, et reconnaissent que le projet du CAB peut être abandonné.

Ainsi, ou retrouverait, également, une certaine harmonie avec les propos de Nicolas Sarkozy, lorsqu'il disait aux journalistes du Figaro Magasine, fin août 2006 : "il faut en finir avec le tout autoroutier..."

Mais restons attentifs, car les propos de A JUPPE, sur Sud Ouest du 14 octobre 2006 : "Je reste convaincu que le grand contournement est indispensable..."

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec vous, aucune confiance ne peut etre faite à un politicien, soyons mefiant et vigilant. Malgrés l'optimisne du 1er commentaire il faut toujours etre mobilisé.

Anonyme a dit…

Trés simple en fait, allons poser la question directement à Madrelle, chez lui à Carbon-blanc..

xavier a dit…

"Pourquoi ne pas associer un contournement autoroutier et ferroviaire ? Voilà où j'en suis aujourd'hui" Cette déclaration conclusion est quand-même inquiétente.
ça veut dire quoi? la création d'une autoroute le long de la LGV?

Pourtant d'autres solutions selon Juppé doivent rendre ce projet inutile:

"favoriser les lignes de ferroutage par l'est, une sorte de grand contournement ferré. Ensuite, la mise à deux fois trois voies de la rocade. Enfin, développer les autoroutes de la mer ". J'ai également entendu ces propos lors du débat Radio France bleu sur la 11 circonscription (Blayais). Ils étaient repris par la candidate UMP...
Cherchez l'erreur!!!

Anonyme a dit…

il y a de l'espoir
http://www.lefigaro.fr/international/20070801.FIG000000137_varsovie_cede_aux_injonctions_ecologiques_de_bruxelles.html

Anonyme a dit…

pas d accord .Nous sommes 5 a prendre la rocade tous les jours par obligation.Déja 4 accidents avec des camions uniquement et non de notre faute.Nous risquons notre vie tous les jours.Vous etes des assasins en puissance en refusant le contournement.Si un jour un de nous 5 meurt dans un accident je porterai plainte cntre le maire de bordeaux pour mise en danger de la vie d autrui en touite connaissance de cause et contre votre association .A bon entendeur salut

Anonyme a dit…

Assassin en puissance ??? en quoi le grand contournement réglera le triste problemes des accidents ?????

si le contournement se fait à 125 metres de chez moi j'aurais 24 h sur 24h et 365 jours par an les effets du bruits de la pollution sources de maladies etc, devrais je porter plainte contre tous les pro contournements ?