26 novembre 2008

Attaques tous azimuts des pro-contournement.

Depuis quelques semaines nous assistons à de nombreuses tentatives pour relancer le projet de contournement ouest de Bordeaux, et ce malgré son abandon par le Ministre de l'Ecologie M. Jean-Louis Borloo.

Ces tentatives sont toutes aussi grossières que consternantes. En effet, ce projet ne répond plus aux critères environnementaux retenus par le Grenelle de l'Environnement qui, mis à part la construction de l'A65, a conduit à la décision de ne plus réaliser d'infrastructures autoroutières en France. Malgré cette décision pleine de bon sens et conforme à nos demandes (hors A65, futur échec retentissant), de nombreux acteurs essaient de passer outre et veulent réactiver ce fusteste projet en accentuant les déclarations dans les médias.

Les premiers à tirer ont été, comme on s'y attendait, la CCI de Bordeaux et l'inénarrable Laurent Courbu, avançant l'aspect "criminel" de ce "revirement".
Plus inquiétantes ont été les attaques du Conseil Général en la personne de gilles SAVARY qui, en tant que Vice-Président du Département a souhaité, soit disant "à titre personnel", la réalisation du CAB et qu'il jugeait cette réalisation "impérative". Cette déclaration a été faite lors de la réunion du SYSDAU le 29 octobre, et ce en présence du Préfet IDRAC (un hasard !!) qui a applaudi des deux mains. Comment imaginer que, dans ce cadre très officiel, un Vice-Président de CG ne s'exprime pas en service commandé ?! Vous l'aurez compris, Philippe Madrelle pilote tout ça en sous main. Et de manière peu discrète.
Nous le lui avons d'ailleurs dit en innondant sa boite mail (gilles-savary@wanadoo.fr). Voici sa réponse : "je vous propose que nous fassions effectuer des mesures sur la rocade bordelaise, afin d'évaluer la production de gaz à effet de serre que le bouchon routier venu du Sud de l'Europe déverse sur l'habitat dense de l'agglomération". Très perspicace ! Son désir de déplacer la pollution d'un endroit à un autre, de favoriser le transport routier et sa méconnaissance de l'orgine de l'engorgement de la rocade (les déplacements locaux) montrent l'étendue de sa maîtrise du dossier...

Autre poisson pilote du Conseil Général, Mme PARIS, présidente de l'association DURRABLE (avec deux "R" pour "Réseau Routier", ça ne s'invente pas !!), dit à qui veut l'entendre que le projet doit être réactivé. Il est important de savoir que Mme PARIS a été conseillère technique aux transports (ou infrastructures) de ... Philippe Madrelle ! Cette triste association était d'ailleurs présente lors de l'audience à la Cour Administrative d'Appel pour marquer "sa différence" et soutenir l'appel de l'Etat, et ne s'est pas privé de le dire aux médias présents. A noter que Mme PARIS s'est présentée aux cantonales avec Alain MONTAGON, maire (PS) de Gauriaguet, avec pour seul et unique projet ... la contruction du CAB par l'ouest !

Dernière attaque en date relatée dans SO du 21 novembre, celle de Michel Sainte-Marie : lors d'une inauguration de voirie, le maire (PS) de Mérignac a déclaré au sujet du projet qu' "abandon n'est pas raison" ! Traduisez il faut le CAB. Nous savons de surcroît qu'il a toujours souhaité que le CAB desserve l'aéroport (de Mérignac bien sûr !). Et M. Sainte-Marie de pointer "le mur de camion" et les "engorgements". Bref, la classique ...
Comment imaginer que cette déclaration n'ai été faite sans l'accord de M Madrelle !? Bingo : M Madrelle était présent ce jour et s'est alors empressé d'ajouter devant les médias présents qu'il était "extraordinairement inquiet pour l'avenir économique du département" si "les infrastructures nécessaires n'étaient pas réalisées", tout en ajoutant que le CG n'a pas l'argent nécessaire. Du cousu main.

A vos courriers ! Rappelez à tout ce beau monde que le projet a été définitivement abandonné et que l'urgence environnementale ne saurait passer après les petits arragements locaux !

6 commentaires:

Anonyme a dit…

La preuve par l'image?
Il faudrait montrer, photos à l'appui, l'engorgement de la rocade sans les camions!
Le mur de camion n'est qu'un prétexte, car il n'est pas la cause mais la conséquence de la non efficience des transports en communde la CUB (ce que n'a biensûr pas démontré le SRIT).
Le baril à 40$ ça fait réver.
Continuons à rêver.

xav@a3c

Elise a dit…

Alors justement, je viens de terminer la lecture du petit repère "sociologie de Bordeaux" qui évoque le grand contournement à la fin (rien sur le mouvement d'opposition) et qui indique que "le maire, le président de la CUB, les présidents du conseil général et régional sont désormais tous favorables au principe d'un grand contournment de l'agglomération bordelaise par l'ouest" (p.108).
Il est écrit que "le début du chantier est espéré pour 2009, et la mise en service entre 2015 et 2020" (p.107).
Ca m'a tellement frappé que je suis revenue directement sur votre blog (que j'avais suivi en 2006) pour voir s'il y avait des actualités.
Le bouquin a été édité en 2007. Il y est explicitement indiqué que le choix du contournement ouest est retenu car permet de désservir l'aéroport.
Je ne sais pas si les décisions du Grenelle suffiront a freiner les ardeur des pro CAB...

Ici (à Toulouse), le dossier n'st plus évoqué depuis le passage de la ville à gauche, on a la chance pour le moment que tous les élus locaux soient contre le contournement.

Bon courage et tenez nous au courant.

Elise, ancienne bordelaise

Elise a dit…

PS : j'oubliais de dire que le bouquin indique également qu'il est admis que le contournement n'empêchera pas les embouteillage sur la rocade, dus essentiellement au trafic interurbain des travailleur !!... (comme à Toulouse, du reste, ce qui demeure l'argument des "contre")

Thomas Lugagne a dit…

bonjour elise.
Heureusement, depsui 2007, il s'est passé beaucoup de choses ! Elections obligent ! de plus, le grenelle est également passé par là ...
Au final, aujourd'hui,les pro-contournements refusent l'idée d'un abandon du projet alors qu'il a été officiellement abandonné ...
Peu d'élections étant en vue, certains gonflent courageusement leurs muscles et veulent un retour du projet !!
Mais nous veillons ...
A savoir, M Juppé reste sur sa position actuelle (et qui a beaucoup évolué puisque jusqu'à 2007, il était pour), à savoir : pas de contournement et il faut changer de logique au profit de moyens de transports respectueux de l'environnement. C'est toujours ça !

theo a dit…

Salut thomas.
Ce message est completement hors sujet mais important à mon gout.
Il s'agit du gaz de bordeaux : l'abonnement mensuel du Gaz de Bordeaux à doublé depuis le 1er octobre 2008 dans un silence incroyable. Il est passé de 15€ à 29€ par mois sans avertir personne, ni par lettre, ni par courrier, ni par SMS...Indifférence la plus totale, facile lorsque la plupart des clients sont en prélèvement...Ce racket et surtout ce silence est absolument scandaleux, surtout en cette période !
Imaginez un instant que l'on double le prix de votre forfait internet ou de téléphone mobile sans rien vous dire pour exactement le même service...
Comment peut on lutter contre Gaz de Bordeaux ??

Thomas Lugagne a dit…

salut théo
effectivement, ça n'a aucun rapport !
cependant, d'après ce que je sais, il semble que ce soit une augmentation de transfert : monter l'abonnement pour réduction de la facturation de la consommation. un transfert des charges variables vers les fixes. par contre, il faut voir la facture totale !! je vais reprendre ma facture de près ...