19 novembre 2006

700 escargots pour dire NON !

Samedi 18 novembre a été sans conteste une journée importante pour les collectifs citoyens contre le contournement de Bordeaux. Réunis sous le mot d'ordre "non au contournement, oui à l'élargissement de la rocade", les opposants à ce projet fou se sont fortement mobilisés pour cette manifestation. Espérant atteindre quatre cents véhicules, la coordination s'est au final retrouvée à gérer quatre cortèges rassemblant 700 voitures et près de mille personnes ... ce qui n'a pas manqué d'occasionner quelques difficultés au niveau du timing général de l'opération !
Devant l'affluence des participants, les différents convois ont eu toute les peines du monde à se retrouver à 16 heures à Bègles pour la conférence de presse. Arrivés avec presque une heure de retard (voir photo), il faut ici remercier les journalistes d'avoir patienté !
En effet, et pour des raisons évidentes de sécurité, les forces de l'ordre mobilisées pour l'occasion ont imposé une progression beaucoup plus lente que prévue afin d'éviter l'étalement des cortèges et de pouvoir gérer l'arrivée des usagers au niveau des différents points d'entrée sur la rocade.

Au final, l'opération s'avère être un succès complet et nous remercions la police nationale et la gendarmerie pour leur professionnalisme et leur aide tout au long de l'après midi. Nous pensons que la totale transparence qui a été la nôtre dans la préparation de l'opération a permis de renforcer notre image d'opposants responsables.

Un des temps fort de cette journée d'exceptionnelle mobilisation a été pour beaucoup d'entre nous la rencontre des cortèges du médoc et d'une partie de la rive droite en plein milieu du pont d'Aquitaine. Comme quoi la synchronisation voulue au départ n'a pas été si chamboulée que cela. Lors du croisement des deux convois, on a assité à de véritables scènes de liesses populaires quasi fraternelles ! Il est clair que l'unité du mouvement en sort renforcée et c'est un message fort en direction de ceux qui veulent imposer à tous ce projet inutile et dangeureux.

L'ambiance générale était très "bon enfant" et, même si certains automobilistes nous ont lancé quelques noms d'oiseaux, beaucoup d'usagers ont semble-t-il compris notre message et nous avons eu de nombreux signes d'encouragement de leur part (véridique !). On peut alors espérer, et c'était le but de l'opération, que les bordelais s'approprient enfin le débat du contournement et se mettent à interpeler leurs élus sur l'utilité réelle du projet pour régler leurs problèmes quotidiens.
Il est au passage clair que, si ce n'était pas le cas, nous reviendrons sûrement faire une piqure de rappel ... en semaine ?

En ce qui concerne les médias, la couverture de l'évènement a semble-t-il été importante avec notamment une dépêche AFP et au moins deux heures de flashs sur France Info. Le journal de France 3 a également couvert l'opération ainsi que Sud Radio. J'en oublie sûrement et d'autres articles de presse devraient suivre dès lundi. Pour l'instant, seul SO a mis en encart dans son édition du dimanche (voir l'article) qui reste au passage très minimaliste malgré l'importante mobilisation. Mais attendons lundi !

Merci à tous ceux qui ont fait la réussite de cette journée mémorable !

Pour finir, nous avons tous remarqué que de nombreuses personnes participaient pour la première fois à une de nos actions (et quelle action !) et ce au niveau de tous les collectifs : A tous ceux qui croient que le mouvement ne rassemble que "toujours les mêmes", cette journée a encore prouvé que le rejet du projet de contournement rassemble de plus en plus de citoyens et que la mobilisation continue de s'amplifier. A bon entendeur ...

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Un grand bravo à toute l'organisation pour votre travail.
Je n'ai pu participer,comme je l'avais envisagé initialement, mais, peut-être à l'occasion de la piqure de rappel...en semaine !
Après-tout, les routiers ont bien manifesté surla rocade, en semaine, pour être entendus !
Pourquoi ne pas les immiter ?

Anonyme a dit…

Un grand BRAVO à toute l'équipe pour l'organisation de cette manifestation.
Je n'ai malheureusement pas participé, comme je l'envisageais, initialement, mais ce sera avec plaisir, pour la pîqure de rappel, en semaine !
Après tout, les routiers ont bien manifesté, sur la rocade, pour être entendus, pourquoi, ne pas les imiter ?

Anonyme a dit…

Vraiment un grand merci Thomas pour votre implication et un grand BRAVO pour cette superbe organisation qui a pu, encore une fois, démontrer que notre combat est apolitique et juste. Nous ne sommes plus cette "poignée" dont parle Idrac et notre lutte doit continuer.MERCI à tous les participants et aussi aux forces de l'odre qui nous ont bien aidé.

Anonyme a dit…

très réticent à ce genre de manif. surtout à cause du problème de la pollution et de sa contribution au réchauffement climatique, je 'ai pas participé personnellemnt à l'opération, mais me suis rendu directement à Hourcade où j'ai été effectivement très impressionné par la procession ininterrompue de "plus de 700 voitures" (source:radio bleue gironde).
De plus toutes les interventions, parmi lesquelles celle des cheminots et de Noël Mamère ont été toutesd aussi remarquables que mobilisatrices... Sans tomber dans l'excès d'optimisme j'ai envie de dire qu'à mes yeux notre mouvement a acquis, ce samed 18 novembre, une nouvelle et importante dimension dans le sens d'une farouche détermination de la part des collectifs et un élargisement de la solidarité...
Continuons à pratiquer une "démocratie participative". En plus ça tombe bien: c'est dans l'air de l'ambiance politique du moment...

P.S. Pour la petite histoire :jai pu enfin mettre un"visage" sur le titulaire de ce blog!!!qui est intervenu au micro...

Anonyme a dit…

au milieu de ce concert de louanges un très gros bémol quand même: il est plus que regrettable que dans l'ensemble le slogan "ni chez nous, ni ailleurs" apparaissait très peu au bénéfice du "Non a fuseau 1bis"Et je vise là surtout le collectif de St André dont le mot d'ordre inscrit sur toutes les banderoles était:"non au fuseau 1bis"Donc ces gens-là ont décidé de toute évidence de la jouer"perso" et de pratiquer la politique de la chèvre(chacun broute autour de son piquet)... malgré les dénégations de leur responsable qui affichait une unité de façade lors de son intervention:cette attitude montre qu'il existe donc non pas une lézarde, mais un trou béant dans le front anticontournement et,à mon avis si rien n'est fait par les responsables...nous allons tout droit au casse-pipe en fournissant des arguments en or à tous les spécialistes du "diviser pour régner"

rosa 44 a dit…

Bravo à Thomas pour sa ténacité et merci. La mobilisation est de plus en plus grande et alerte ceux qui n'en avaient rien à faire.

Une chance semble t-il : une coordination se bat pour la mise à 4 voies gratuites dans les 5 ans de la RN 20 délestant ainsi Bordeaux de ces camions en transit international.

Anonyme a dit…

si mise de la N.20 en 4 voies gratuites il y a cela m'étonnerait que les camions allant vers St Sébastien l'empruntent, puisqu'elle aboutit aux environs de Toulouse...