13 janvier 2009

Pour vincent Feltesse, la relance du contournement est dans son agenda 2009 !

Vincent Feltesse, président de la CUB et maire de Blanquefort était sur France Bleue Gironde ce mardi 13 janvier et le contournement a été abordé de manière très précise par l'invité de la radio girondine.

Après une première question d'une auditrice sur le sujet ("J'avais entendu parler du contournement il y a trois ans, aujourd'hui je suis dans les bouchons : qu'est-ce que les politiques comptent faire pour moi ?"), V. Feltesse a semblé esquiver la cas du CAB en invoquant le responsabilité de l'Etat sur le financement de l'élargissement de la rocade. Puis plus rien.

Cependant, en toute fin d'émission (36ème minute précisément, que vous pouvez écouter de vos propres oreilles ici. Restez assis pour ne pas tomber ...), le journaliste met les pieds dans le plat sur le cas de l'abandon du projet de contournement autoroutier et de l'engorgement de la rocade. Réponse de M. Feltesse : l'abandon du CAB a été "une connerie", il n'y a "pas de solution alternative". Et d'ajouter que "les élus doivent reprendre la main" et que le dossier sera relancé "au premier semestre 2009" !!!
Une dernière question du journaliste va conclure l'émission : "En fait, il fallait calmer les électeurs avant les municipales" ?
Reponse du Président de la CUB : "Oui"!! et de conlure "il faut de la constance dans notre action" !
Le masque tombe. Je vous rappelle si besoin était que V. Feltesse s'était pourtant officiellement mis en retrait du projet et que la CUB s'était prononcée en avril dernier contre le CAB (relire l'article correspondant).

Petits rappels salutaires pour ceux qui n'y voient pas clair :
- Durant les élections, Alain Rousset, devant des entrepreneurs, leur avait déclaré "Je ne suis plus pour le projet [de contournement] mais ne vous inquiétez pas, je n'en pense pas un mot". Il avait alors en ces temps déjà évoqué le retour du projet après les élections ( cf. article)
- Dans le cadre de la "relance", le gouvernement annonce que l'A63 et la N10 vont être mises aux normes autoroutières, puis pour parties concédées. H. Emmanuelle l'avais lui même dit mi-2008 : "le concessionnaire de l'A63 sera aussi celui qui aura en charge le grand contournement de Bordeaux. Cela marche ensemble" (voir article)
- L'annulation de la décision du Tribunal Administratif par la Cour Administrative d'Appel donne des ailes à tous les pro-CAB : "le projet est relancé" clame dans un mensonge la CRCI.
- Gilles Savary, pro-CAB et Vice-Président du CG, est chargé de surveiller les futurs SCOT pour éviter une future déconvenue sur les emprises foncières nécessaires après avoir publiquement dit dans une réunion du sysdau un mois plus tôt qu'il "souhaitait à titre personnel (ben voyons ...) la réalisation du CAB". En plus de la CCI et de Laurent Courbu, d'autres membres du CG font également des déclarations en ce sens, et plus particulièrement M. SainteMarie, maire de Mérignac (vous savez, l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, celui qui est détenu à 25% par la CCI...). On ne peut s'empêcher de penser que Philippe Madrelle pilote tout ça, ou dumoins cautionne en silence.

Tout se recoupe. Tout s'organise. Pas d'élections en vue. Les gros sortent du bois. Les choses sont donc désormais claires et limpides : Le CAB est abandonné par l'Etat et pourtant, il va sûrement falloir s'y remettre !

Bonne rentrée 2009 !!!

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Il en remet une couche, ce soir, sur TV7, prenant à témoin les automobilistes coincés sur la rocade

Anonyme a dit…

Les politiciens sont vraiments des F.....s, je pense qu'il est temps de remobiliser les troupes.

Thomas Lugagne a dit…

pour ma part, je suis certain que ce type de délcaration contribue déjà à la remobilisation des citoyens ...
il n'y a qu'a voir les réactions à ces propos sur les listes de diffusion anti-CAB ...
En tout cas, nous sommes tous prêt à repartir au combat !

Elise a dit…

J'ai entendu à la radio il y a un ou deux jours que Sarko avait relancé des projets autoroutiers qui étaient pourtant enterrés par le Grenelle ...
Allez courage et bonne année quand même

Thomas Lugagne a dit…

merci ! on risque d'en avoir besoin ...

Anonyme a dit…

Feltesse n'a jamais été contre le contournement... Il a toujours été clair dans son discours qu'il suivait la vague du moment à savoir réfuter la méthode de la D.U.P. et le choix du tracé. Mais jamais de refus clair du projet.

Thomas Lugagne a dit…

"il a toujours été clair dans son discours" : pas d'accord. Il a toujours oscillé entre un rejet de la méthode et un recul sur le projet lui-même, ce qui n'est pas un modèle de clarté. De plus, au faîte de la période électorale, il s'était prononcé davantage pour un abandon du projet ...
Par contre, ce qui est très clair, c'est qu'il est le présient d'une institution (la CUB) qui a voté un ABANDON du projet lors de la plateforme CUB-ville de Bordeaux. Ce vote l'engage et il est totalement scandaleux qu'il reviennent là dessus.
A savoir : A Juppé aurait (conditionnel) piqué une colère suite aux propos du maire de Blanquefort. Il n'est pas le seul !!

Jean-Pierre Lafon a dit…

Binjour.
A part Stéphane Saubusse, toujours fidèle à ses engagements et qui n'a pas varié, qu'attendre des autres élus ? Dès lors que les pontes du PS Girondin tirent en coulisse les ficelles, les élus "roses" vont être "le doigt sur la couture du pantalon".
Je connais bien le PS, ayant eu ma carte à Macau, ce qui constitue une sacré formation au "slalom politique".
Nous allons voir, justement, la position du maire de Macau, elle qui fut une leader de la lutte pour que pont ne passe "ni ici, ni ailleurs". Je pense, Thomas, que tu pourrais demander aux élus leur position "réactualisée". Nous aurions des surprises.
Alain Juppé, lui, semble encore avec nous !

Thomas Lugagne a dit…

... je viens d'apprendre à l'instant que Rousset se déclare prêt à réétudier le dossier du contournement ...