12 octobre 2007

Grenelle de l'environnement : Vers l'abandon de la priorité donnée aux infrastructures autoroutières ?

Première prise de position officielle du gouvernement dans le cadre du Grenelle de l'environnement. Hier, le ministère de l'Ecologie, de l'Aménagement et du Développement durables (Medad) a envoyé aux participants du Grenelle de l'environnement un document de travail, baptisé " canevas de discussions ", incluant des mesures dont le gouvernement accepte de discuter.

Concernant les transports, aux associations qui réclamaient un moratoire sur les autoroutes, le texte répond : " le paradigme actuel, fondé sur la priorité accordée aux infrastructures routières et autoroutières doit être abandonné au profit d'une logique de développement intégré, dans laquelle la route et l'avion deviennent des solutions de dernier recours ".

Et voilà. Tout est dit : le CAB va nous être vendu comme "solution de dernier recours". Et c'est un peu ce que l'on pressent dans les discussions dans le cadre des Schémas Régionaux sur les Infrastructure de Transport (SRIT) encadrées chez nous par la Région Aquitaine, schéma dont au passage la coordination contre le contournement n'a pas droit de cité ... et pour lequel toutes les associations environnementales crient à la mascarade !
Mais la Région et M. Rousset vont sûrement s'empresser de souligner "l'exemplarité" de la participation citoyenne à ces débats ...

Toujours est-il que le thème du "dernier recours" n'a pas fini de faire couler de l'encre. Du moins on l'espère.

4 commentaires:

Xavier a dit…

Wikipédia: Le mot paradigme tient son origine du mot grec ancien παράδειγμα / paradeigma qui signifie « modèle » ou « exemple ». Ce mot lui-même vient de παραδεικνύναι / paradeiknunai qui signifie « démontrer ».

Ca veut donc dire on abandonne le modèle de la route (fondée sur des priorités, bla bla bla) pour une route pour le paradigme de la route du dernier recours?

Thomas Lugagne a dit…

Il est probablement possible que, par certains côtés, ça puisse plus ou moins sembler vouloir éventuellement dire ça ... peut-être.

Anonyme a dit…

ARRETONS D'ETRE NAIFS!

Le GRENELLE de l'environnement était UNE PROMESSE ELECTORALE,qui comme toute promesse électorale N'ENGAGE que ceux qui l'écoutent...En attendant Sarkozy se fout éperduement de l'écologie et du dév elopeement durable... Il préfère demeurer l'ami intime du bétonneur patenté Bouygues... La seule chose qui sortira de ce Grenelle : quelques "écotaxes "(quel joli nom!) de plus pour "faire sérieux " et vogue la galère(c'est malheureusement le cas de le dire!)Pauvre Nicolas Hulot, il est en train de se faire rouler dans la farine... Un naïf?un inconscient? Un...complice? (1)
(1) Rayez le mention inutile qui vous semble la plus juste

Anonyme a dit…

Allons directement manifester sous les fenêtres de Rousset et demandont lui non pas une réponse de politicien, mais une réponse de citoyen sur le projet du CAB, et qu'il est enfin un peux de courage.

Quel triste exemple du fossé
grandissant entre les politiciens et nous