26 octobre 2007

Les précisions de D. Bussererau sur les projets autoroutiers ... et ceux nous concernant.

Sud-Ouest donne quelques éclaircissements au sujet des questions que je posais dans un précédent message de blog (retour sur l'article).

Pour Dominique Bussereau, cité par le journal, "Le Grenelle de l'environnement ne parle pas de moratoire sur les projets autoroutiers. Toutefois ne verront le jour que des infrastructures améliorant la sécurité routière, réglant des phénomènes de congestion de trafic ou d'intérêt local.
Dans ces conditions, Dominique Bussereau estime que l'autoroute A 65 Langon-Pau continue de se justifier. Elu de Charente-Maritime, le secrétaire d'Etat aux transports avance aussi des arguments de circulation intense à Marans et sur la rocade de La Rochelle pour défendre l'A 831, le barreau autoroutier entre Rochefort et Fontenay-le-Comte (Vendée). Mais cette autoroute devant traverser le Marais poitevin, le ministre reconnaît qu'il y a et aura débat.
Enfin, concernant le grand contournement de Bordeaux, Dominique Bussereau renvoie au débat relancé en Gironde autour de différentes options."


Première remarque de taille : on est content d'apprendre que "le débat est relancé en Gironde autour de différentes options" !!! ... Font-ils allusion au SRIT ou à d'autre "concertations" à la sauce locale ? Quelqu'un est-il au courant ? J'ai parlé récemment avec des élus médocains et rien de tel n'est ressorti des discussions ...

Pour le reste, deux commentaires :
  • L'article précédent de ce blog peut cependant montrer que le "phénomène de congestion de trafic" ne se posera plus désormais en terme de poids lourds (problème que le CAB était soit-disant censé régler)
  • S'il y a disccussion au niveau d'un barreau dans le marais poitevin, il ne peut en être autrement pour un projet de contournement autoroutier passant au coeur des Marais de Parempuyre et de Montferrand sachant que ce dernier est classé Natura2000 de niveau d'intérêt communautaire (et plus grande zone Natura2000 du département) et que le projet est du gabarit de l'A10 et passerait en plein dedans via un pont de 15 km de long inédit en France !
  • enfin, la notion "d'intérêt local" évoquée demeure toute relative et ce sont bien les gros acteurs locaux qui ont la main sur le dossier.
Comme quoi, il y a aujourd'hui plus qu'hier un réel espoir d'annulation du projet. Tout est histoire de pression !

2 commentaires:

Vespa a dit…

Bonjour,

Entendu sur Sud Radio le jeudi 25 octobre 2007:
1 - "la zone de stockage des produits pétroliers de Boucaut (près de Bayonne) sera fermée en fin d'année. les tankers iront désormais décharger à ....Ambès. Les approvisionements locaux seront fait depuis ...Ambès par ... camions"
-> Ambès-Bayonne environ 250 km, ça va faire quelques camions en plus sur l'A10!.
-> Gros trafic sur la Gironde et aubaine pour le PAB moribon, il ne manque plus que le terminal métanier et la vie sera belle!.

2 - Les ordures ménagères du nord bassin ne vont plus être traitées localement à partir de la fin de l'année. En effet le traitement actuel (décharge?) n'était plus aux normes depuis de nombreuses années aussi le maire de Lège CapFerret vient de prendre cette (courageuse) décision (élection en mars 2008 cqfd). Mais les ordures elles, vont aller se faire traiter à ... Bègles (à 5Okm de là)

Ces deux infos son bien sur à recouper et vérifier, je n'ai pas pu le faire. La conclusion c'est qu'en plein "Grenelle de l'environnement" des décisions stupides continues d'être prises. Créations artificielles de nouveaux besoins aux profit des transports routiers, donc de nécessité "d'adapter les infrastructures routières " vous voyez où je veux en venir...
Mais les élections en mars 2008 c'est aussi un moyen de faire pression sur les élus et futurs élus concernés de près ou de loin par ces projets.
J'espères que vous reprendrez à votre compte ces infos et leurs prolongents. Il est à parier qu'elles ne soient pas uniques.

Thomas Lugagne a dit…

je confirme en tout cas la première ... et l'analyse concernant le PAB ...