06 novembre 2007

Interview FBG : Alain Rousset tourne autour du pot sans dire que le projet devait être "abandonné" !

FBG m'a transmis l'interview d'Alain Rousset (et je les en remercie grandement) dans laquelle il évoque le souhait d'Alain Juppé d'abandonner le projet de contournement et y évoque sa propre vision des choses.

Attention déception : il n'y dit jamais qu'il faut abandonner le projet mais qu'il faut réfléchir !

Il faut d'après lui "remettre à plat le problème des transports" en ajoutant qu'"on ne peut pas lancer de nouveaux projets routier sans qu'il y ait une réflexion globale sur notre système de transports", préparant ainsi les conclusions du SRIT qui va se dérouler vendredi ... mais en ne fermant pas clairement la porte au projet.

Il plaide également pour "une écotaxe pour les véhicules traversant l'Aquitaine"et "réfléchir à un contournement ferré de Bordeaux". Mais ça, ce sont les conclusions du Grenelle de l'environnement et le souhait du Ministre de l'Ecologie ...

Plus inquiétant : il y rend le maire de Bordeaux responsable des déboires du projet en disant qu' "en accélérant les choses au niveau national, il a pris le risque (sic !) de faire capoter toute la procédure". Cela ne fait pas très "opposant" au projet !! Et ce type d'attaque me rappelle grandement les déclarations du PS durant les législatives, période durant laquelle il n'a jamais été question d'abandon du projet de leur côté (ni de l'autre d'ailleurs) !

Cela étant, et c'est le point positif, à la question "ça veut dire que ce grand contournement est mort ?", il répond "je pense qu'il a beaucoup de plomb dans l'aile".

Mais du plomb dans l'aile ne fait obligatoirement un mort ...
Posez-lui la question directement : "êtes vous pour ou contre le contournement de Bordeaux" ? Ca fait plus d'un an qu'on la lui pose (à lui et à beaucoup d'autres) et ça a toujours été oui.
Aujourd'hui il doit clairement dire non, et sans tourner autour du pot. Après les municipales, ce sera plus difficile.

Ecouter l'intégralité de l'interview (56 sec. format mp3, 446 Ko)


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Je partage cette analyse. Rousset tourne autour du pot et ne veut pas se mouiller puisqu'il a toujours été fermement pour le grand contournement. Il faut pouvoir lui faire dire et écrire, avant les municipales, que le GCAB était une grave erreur et qu'il est contre. Faute de quoi, il confirmera qu'il y reste totalement favorable.Ce que je crains hélas...... Domi

Anonyme a dit…

La coordination participe au SRIT dans le seul but de faire capoter le projet de contournement. Nous y pèserons tout notre poid et appelerons la population à nous soutenir si cela n'était pas suffisant. Le vent est de notre côté et nous devons en profiter.
Gérald

Anonyme a dit…

n'ayez pas d'inquiétudes, nombreux sont les opposants au projets pret à retourner dans la rue,pour enfoncer le clou
rousset quel anguille !

Anonyme a dit…

Au journal de TV7 ce jeudi soir 08/11, Philippe MADRELLE a indiqué lors d'un communiqué de presse que lui aussi "estimait que ce contournement autoroutier etait inutile ... et qu'il fallait se tourner vers un contournement ferroviaire ... ".
Il faut attendre le papier officiel .
Après Juppé et Rousset, Ph. Madrelle lache ENFIN son "bébé" !
Il ne faudrait pas ques ces 3 personnes retournent leur veste si contre toute attente, l'appel de la décision d'annulation est accepté !

Oncle Sam a dit…

Après Rousset, propos de Philippe Madrelle et Vincent Feltesse, sur FBG, vendredi 9.

L'approche des élections les oblige à prononcer certaines paroles, peut-être, mais restons vigilants.