05 novembre 2007

Alain Rousset lâche à son tour le contournement !!

Merci les municipales ! Suite au pavé d'Alain Juppé dans la mare du contournement, les journalistes avaient immédiatement donné un point d'avance au maire sortant face à son adversaire socialiste ! ... un alignement semblait donc être la seule porte de sortie au Président de Région s'il voulait rester dans la course à la mairie de Bordeaux et ne pas faire voler en éclat son association avec Les Verts.

Ce serait donc chose faite. Je ne l'ai pas entendu de la bouche même du candidat socialiste mais les journalistes de Radio Bleue Gironde ont rapporté aujourd'hui même qu'"Alain Rousset s'est déclaré opposé au contournement tout en préconisant un contournement ferroviaire", paraphrasant ainsi les propos du maire de Bordeaux !

La réaction ne s'est donc pas faite attendre, ce qui confirme que nos deux caciques ont réellement intégré la sensibilité des électeurs sur ce dossier. Il ne reste plus qu'a Philippe Madrelle (premier des soutiens au projet et ce dans tous les sens du terme) à sortir de sa condition de dinosaure !

C'est donc une déclaration très satisfaisante même s'il est quand même triste que l'électoralisme l'ait emporté sur le bon sens quand on connaît un minimum le dossier. Mais bon, ne boudons pas notre plaisir : c'est un très grand pas en avant et il sera très difficile pour les deux Alain de revenir sur leur propos respectifs dans l'avenir (ils pourront compter sur nous pour le leur rappeler !) et le dossier peut effectivement sembler aujourd'hui plus mal en point que jamais.

Sauf que le "jamais" est souvent soluble dans la politique et c'est aussi un peu vite oublier le rôle de l'Etat dans ce dossier. En effet, entre aujourd'hui et hier, le Préfet de Région a tenu des propos largement moins rassurants et devant conduire les opposants à la plus grande prudence.

Aujourd'hui, dans le JT de TV7, M. Idrac a déclaré qu'à son avis, "un contournement ferroviaire ne suffira certainement pas", qu'il n'était "pas convaincu de l'inutilité du contournement". De même, la veille, dans une interview à Sud-Ouest il déclarait (oubliant au passage les propos du Ministre de l'Ecologie) qu'"il faudra bien absorber le mur de camion de l'A63", ajoutant que "tout dépendra de la décision de la Cour Administrative d'Appel" (??) avant d'affirmer en conclusion que "le dossier retrouvera des soutiens au fur et à mesure que les phénomènes d'engorgement se manifesteront". On peut en tout cas compter sur lui pour participer personnellement à cette entreprise.

3 commentaires:

Oncle Sam a dit…

Un autre projet serait également abandonné, celui de la transnavarraise, entre St Jean Pied de Port et Salies de Béarn.

Dans la région, ça bouge, avant les élections, mais restons prudents et vigilants.

Anonyme a dit…

idrac parlait de l'éventualité d'un grand contournement par l'est et qu'il invitait les gens à lui soumettre des propositions....

Thomas Lugagne a dit…

tout à fait exact ... mais je pense que c'est surtout pour donner une chance de survie au projet : si des gens le veulent sur l'est, il va falloir justifier sa réalisation ... et donc on reviendra au point de départ : s'il faut un contournement, doit-il passer à l'est ou à l'ouest. Dans l'un ou l'autre cas, c'est la porte ouverte au contournement circulaire complet.
Par contre, s'il s'agit de simples barreaux entre les autoroutes existantes, cela devient à mon avis envisageable