12 novembre 2007

Laurent Courbu se dit trahi par les politiques et traite les habitants d'immatures.





On l'attendait et FBG l'a fait : l'inénarrable Laurent Courbu, Président de la CCI de Bordeaux, a été interrogé par la radio girondine sur sa situation de "dernier des mohicans" compte-tenu des déclarations récentes des élus et grands élus locaux visant à constater l'état de quasi-mort du projet de contournement autoroutier.

D'emblée, il se dit "trahi" par les politiques qui se "réfugient derrière le Grenelle de l'environnement" effectuant ainsi une "volte-face grave" du fait des élections !

Comme d'habitude, il nous a ressorti son ton alarmiste "asphixe de la rocade" (sans cette fois ci parler des poids lourds, tiens tiens ...), l'abandon "criminel" du projet qui va nous "pénaliser", entraînant "chômage" et misère, nous sortant son vieux chiffre d'un trafic augmentant de 4% par an (voir article prouvant son délire).
"Le fret c'est bien mais cela ne retirera que 10% du trafic" : oui mais du trafic total, c'est-à-dire PL et VL compris, ce qui a priori paraît logique (même si ses 10% sous-estiment les capactités du fret Atlantique, estimées à 2 millions de PL année, voir article précédent) puisque c'est en gros la part des flux de transit des PL sur la rocade (de 12 à 15% du trafic de la rocade relève des PL, et dans tous les flux routiers des PL en Aquitaine, seuls 17 sont en transit pur selon les études de la DRE).

Il s'est cependant bien gardé de parler du problème du prix des carburants qui va exploser bien avant la construction d'un hypothétique projet (cf. article précédent qu'il n'a pas lu), ni du fait qu'aucun transporteur n'acceptera de débourser un centime pour emprunter cette voie payante (à hauteur de 60€ le passage pour les PL !)

Pour lui, il faut "tirer la sonnette d'alarme" (on peut lui proposer le slogan "vite, ça chauffe" ??), le projet reste "indispensable" (relire la p.37 du dossier de projet de la DRE ne lui ferait pas de mal...) et, si la population n'a pas accepté le projet, c'est à cause des "maladresses commises" et du "manque de maturité des populations" ! !

En gros, nous les habitants sommes des immatures, Juppé est une bille et Rousset est une chiffe ! Trop fort Courbu !

Point à retenir quand même : pour lui, la stratégie d'opposition au projet menées par certains hommes poliques "pourrait changer" après les élections. Il faut donc continuer à leur mettre la pression dès aujourd'hui !

A écouter, l'interview intégrale sur la site FBG (5 minutes)

3 commentaires:

xavier a dit…

Il changera peut-être d'avis dans 30 ans...

Jan Aymar a dit…

Comment Fourbu peut-il continuer à se prévaloir sur le site de la CCI, de son ex entreprise, "Entreprise Générale de Bâtiments", alors qu'elle a fait faillite 2 fois en 10 ans, dont la deuxième fois en 2008, et qu'elle a été liquidée depuis ??? ???

Jan Aymar

Jan Aymar a dit…

Les élections à la CCI de Bordeaux ont lieu tous les 5 ans.
Fourbu est à la tête de la CCI depuis plus de 10 ans maintenant ,
et sa dernière réelection remonte au 07 décembre 2004 ,
soit à ce jour 5 ans et presque 2 mois .......
Hypothèse bête :
Peut-être n'y a-t-il pas de candidat au bureau directeur .... ?? ....
.