09 novembre 2007

Philippe Madrelle lâcherait à son tour le projet. Vincent Feltesse ferait de même.

A la différence du journal Sud-Ouest, étrangement silencieux depuis les déclarations d'Alain Juppé sur l'abandon du projet, la très active radio France Bleue Gironde (FBG) poursuit son tour des élus (ex?)pro-contournement.

Sur son site, on peut écouter l'interview (journal du 09/11 à 8H) de V. Feltesse, le nouveau Président de la CUB, mais on peut également entendre le journaliste de la radio retranscrire les propos de Philippe Madrelle, premier et plus fort des soutiens au projet.

Pour le Président de la CUB, "le projet a plus que du plomb dans l'aile" (on progresse ...), que "la méthode" et le "passage en force" ne sont et seront plus acceptés par la population. Evoquant la procédure administrative, il "voit mal comment le dossier peut ressortir aujourd'hui des limbes". Evoquant un contournement ferré qui a le vent en poupe, "il faut être sérieux sur le contournement ferré", "on ne peut pas repousser ce projet aux calendes grecques".

Du côté du Président du Conseil Général, FBG nous explique que "Ph. Madrelle était le seul grand élu girondin à ne pas s'être exprimé sur la question, après le Grenelle de l'Environnement . C'est maintenant chose faite et lui aussi apporte de l'eau au moulin des opposants au projet . Après Alain JUPPE, après Alain ROUSSET, Philippe MADRELLE se prononce à son tour pour l'abandon du grand contournement autoroutier de Bordeaux . Je ne suis pas têtu. Si on peut faire autrement, je signe des deux mains. Un contournement ferroviaire ? .... Je suis prêt à être l'homme de ce nouveau projet, dit Philippe MADRELLE, mais cela doit aller vite, dit-il .... d'ici 7 à 8 ans ..... D'où un appel du pied pressant à l'Etat et à Réseaux Ferrés de France pour lancer rapidement les études"

Alors, Madrelle ex-dinosaure ou tourneur de veste professionnel ?
On remarque au passage que la radio confirme le souhait d'"abandon" du projet par Alain Rousset, chose que personnellement je n'ai pu constater (voir message précédent).
Côté Madrelle, vous remarquerez cependant, le "si on peut faire autrement...". Et si on (un Préfet par exemple) lui montre qu'il faut quand même le faire ... ?
D'ailleurs, d'après Sud-Ouest (du 9/11) la phrase exacte est "si on peut faire autrement qu'une autoroute pour éviter la thrombose de l'agglomération bordelaise et l'embolie de la rocade par les camions espagnols, alors je ne suis pas têtu, je signe des deux mains".
FBG conclut que Ph. Madrelle est pour un "abandon" du projet ? C'est peut être aller un peu vite en besogne et "un dinosaure lâchant momentanément le projet" me paraîtrait personnellement être plus approprié pour qualifier le Président du CG !

Il faut donc absolument continuer à leur poser (à tous) la question de manière encore plus claire : "êtes-vous oui ou non pour l'abandon definitif du projet ?" est une formulation qui a le mérite de nous mettre à l'abris de retournement de veste post-municipales ...
On peut également appeler le journal Sud-Ouest pour les pousser à creuser la question et traiter à fond la question ! c'est quand même l'un des plus gros dossiers de la Région. Rien n'a été écrit, sauf erreur, sur A. Rousset. Quelques lignes sur Madrelle. C'est un peu léger.

De votre côté, si vos élus étaient pro-contournement, à vous de jouer : allez les voir ou écrivez leur et posez-leur la question directement ... mais, si possible, demandez leur une réponse écrite !

Une dernière chose : relisez cet article sur le fameux ticket rouge decerné à M. Madrelle au sujet de sa grande clairevoyance sur les transports ... ca remet les choses à leur place ...

7 commentaires:

Anonyme a dit…

que des bonnes nouvelles !!! par contre mefions nous quand même des paroles des politiciens ! mais quel plaisir d'entendre que ce projet est inutile...

Thomas Lugagne a dit…

je ne vous le fais pas dire !

Xavier a dit…

Si ce projet est inutile par route, il est tout aussi inutile par fer!
IL NE CONCERNE QUE LE TRANSIT (20% DE CE QUE VOUS TROUVEZ SUR LA ROCADE ACTUELLEMENT)
Pendant que les marchandises ferons le tour de Bordeaux sur des trains, nous on sera toujours dans les bouchons aux heures de pointes!

Oncle Sam a dit…

Sur Sud-Ouest, l'article est titré "Madrelle passe de la route au rail, avec prudence"...

Donc restons prudents, nous aussi, car Madrelle parle "d'embolie de la rocade par les camions espagnols".

Manifestement, il n'a pas lu la page 37 de la DRE !

Thomas Lugagne a dit…

Xavier est très perspicace et sa remarque montre bien que le problème de la rocade n'est pas dans un contournement routier ou ferroviaire ... mais la confusion a tellement été entretenue qu'il va falloir tout autant expliquer pourquoi un contournement ferroviaire est utile (pollution, bruit, climat, pétrole etc) !!
Pour la rocade, il faut effectivement trouver des solution ailleurs. L'élargisement à 3 voies en est une, mais il y en a d'autres.

Anonyme a dit…

Pourquoi ne pas construire une rocade à 2 étages, comme le font déja d'autres grands pays?
Ha oui, problème de sous...

Thomas Lugagne a dit…

côté émissions de GES, c'est pê pas le top ...