12 décembre 2006

Alain Rousset se paye la tête de 3 millions d’Aquitains.

Déjà citée dans ces colonnes, je vous engage à lire la « Lettre aux Aquitains » signée par Alain Rousset, et qui vaut largement le détour.

Tous ceux qui s’intéressent au projet de Contournement Autoroutier de Bordeaux ne manqueront pas de bondir de leur siège devant le grand écart réalisé par l’intéressé entre les envolées lyriques pro-environnementales aux arrière-pensées électoralistes et la volonté de faire aboutir la construction d’une autoroute favorisant le transport routier de marchandises.

Il nous y explique notamment que « nous devons affronter [le réchauffement climatique] sans découragement » et de constater que nous, aquitains, avons une part de responsabilité du fait de « la dispersion de notre habitat et [de] l’activité des transports » et que l’aquitaine émet 30% de GES de plus que la moyenne des autres régions. Puis de déclarer (sans rire) qu’il nous faut désormais « passer la surmultipliée » en n’attendant plus qu’autrui le fasse à notre place.
A 20 000 camions jour, la "surmultipliée" est effectivement le mot juste.

Le cynisme du Président de Région n’a ici pas de limites.

8 commentaires:

Oncle Sam a dit…

Une superbe leçon d'hypocrisie de la part d'un "grand" élu, se disant favorable au ferroutage !

Préserver le lendemain des enfants du monde...pense-t-il réellement aux notres ? ou à notre bulletin ?

Oncle Sam a dit…

Une superbe leçon d'hypocrisie de la part d'un "grand" élu se disant favorable au ferroviaire.

Préserver le lendemain des enfants du monde...A Rousset pense-t-il réellement à nos enfants ? ou à notre bulletin ?

Anonyme a dit…

ECOEURANT! en effet... Après avoir bondi de mon siège,j'ai réagi aussitôt auprès duJournal d'Aquitaine :
mathilde.pradier@aquitaine.fr

Soyons nombreux à le faire,car il ne faut rien laisser passer de cette imposture...

Anonyme a dit…

il serait temps que nos hommes politiques , relient leurs actes à leurs discours
et je me suis demandée si cet homme ést bien sincère !!!!!!
peut etre veut-il seulement appater les électeurs ......
nous attendons la suite .....

Oncle Sam a dit…

J.R., vous vous rappelez, du personnage ?

Nous avons, en Gironde, notre duo, J.R.

Juppé est désigné par J. Chirac, pour présider le comité d'organisation de la conférence internationale sur l'environnement...?

Rousset envisagerait de préserver le lendemain des enfants du monde...

Tous deux, favorables au Grand Contournement, souhaitent détruire la nature ; simple lapsus ?

Anonyme a dit…

Encore une fois Alain Rousset n'est pas à une contradiction près et va dans le sens qui l'intéresse vraiment. au delà de ses beaux discours concernant l'avenir de la planète (réchauffement climatique etc) il affiche une volonté délibérée de faire le jeu des différents lobbys concernés par ce projet "pharaonique". N'a-t-il pas demandé à tous les aquitains de replanter un arbre et peu parès il prône cette autoroute qui va en détruire des milliers sans parler des autres conséquences graves que nous connaissons tous. De grâce M. Rousset un peu de dignité et de fiabilité dans vos propos. Comment voulez-vous que nous fassions confiance aux "politiques" après de telles abérrations?????

thomas Lugagne a dit…

Un autre exemple parmi tant d'autres, dans le même style et du même personnage, sur le lien (http://2020.aquitaine.fr/IMG/pdf/discours_president.pdf)
en page 3 il se vante que "notre politique de report modal et d’intermodalité
constitue un point dur de notre stratégie."
ou encore sur la même page "le défi des échanges [...]l’Aquitaine occupe une position stratégique, à l’intersection des axes Nord-Sud au coeur de l’Arc Atlantique, et qu’il nous faudra absorber les flux de marchandises dans une logique de report modal : 8500 camions aujourd’hui à Biriatou, 15.500 dans 15 ans si rien n’est fait"
On croit rêver.

En fait, c'est un multirécidiviste !

Paul Soldermann a dit…

On bétonne le littoral, on bétonne la montagne, maintenant les campagnes.

Et après, où iront-nous pour goûter un peu de tranquillité; loin des camions, de leur bruit et de leur puanteur ?

Certains experts indépendants, prédisent la fin du pétrole pour dans quelques années, donc une forte baisse du trafic routier s'ensuivra inévitablement.
Que ferons-nous alors de ces autoroutes ? Des terrains de tennis ?
Soyons sérieux, peut-on continuer à suivre des élus qui ont autant le nez dans le guidon ?