08 décembre 2006

Le Pays Médoc refuse la présence des opposants au contournement à la réunion avec le PAB.

Nous venons de connaître la réponse de M. Lecaudey suite à notre courrier demandant à être invité à la réunion du Comité Syndical du Pays Médoc alors que nous nous apprétions à prendre notre voiture pour aller à Lesparre (voir message précédent). La réunion d'un Comité Syndical de CDC est en théorie publique.

Le président du pays Médoc nous a finalement refusé l'accès à la réunion avec le Port Autonome de Bordeaux ce soir considérant que "cette rencontre ne concerne pas le Contournement Autoroutier de Bordeaux mais seulement le problème de l'eau".
Afin d'être certains que nous ne nous y inviterons pas, la réunion publique a été officiellement transformée en réunion privée.

La nouvelle a été connue ce matin, mais nous ne l'avons apprise qu'au retour de notre journée de travail. Une réponse la veille aurait été appréciée et nous espérons que tout le monde a pu être prévenu à temps pour ne pas se rendre sur place pour rien.

Au passage, vous aurez tous remarqué que les travaux titanesques envisagés sur l'Estuaire pour la construction d'un contournement autoroutier, la traversée de zones humides limitant les risques innondation, les ouvertures de gravières relancées dans le médoc pour créer une bande de bitume de 100 km de long et la pollution par infiltration que cela va engendrer n'ont effectivement aucune incidence sur "les problèmes de l'eau" ...

5 commentaires:

Anonyme a dit…

BRAVO MONSIEUR LE PRESIDENT!!!!

LA NOTION DE LA DEMOCRATIE VOUS EST ETRANGERE!!! "LA POIGNEE"
D'OPPOSANTS VOUS IMPRESSIONNE?
PENSEZ A L'AVENIR DE LA PLANETE ET DES ENFANTS (PEU FIERS DE VOTRE ACTION) ET NE FAITES PAS LE JEU DU LOBBY DES CAMIONS ET DES T.P.
L'HISTOIRE VOUS JUGERA.....

CHAYER Joël a dit…

Un commentaire qui ne se refère pas à ce qui précède mais qui reste pitoyable. Sympatisant UMP (et oui l'écologie est partout) j'assistais hier à un diner débat à La Teste en présence d'Alain Juppé. Ce dernier nous a gratifiés d'un magnifique discours sur la planéte en danger un constat presque complet de ce qui ne va pas mais étrangement je le sentais à contre emploi. Et alors qu'une question sur le CAB me brule les levres je suis devancé par un élu UMP du Blayais qui met en relation l'arrêt du tout camion prôné 2 min plus tôt par Mr Juppé et le manque de décision courageuse sur l'arrêt du CAB. Et là bien sûr, formule polie et un soupçon de mépris comme quoi il ne faut pas confondre écologie et retour, je site à l'époque de la chandelle et de la charrue. Ce n'était pas là la seule faiblesse du discours puisqu'un autre cadre de l'UMP en charge de l'environnement l' a quelques peu malmené sur la fausse bonne idée des biocarburants ainsi que le confinement des OGM. Bref Mr Juppé vient de réaliser que l'environnement est porteur et qu'il faut se placer sur ce nouveau marché...et pour le CAB il persiste et signe (refusant au passage de se prononcer pour un tracé). Voilà

thomas Lugagne a dit…

Preuve que pas mal de politiques n'ont rien compris au débat ni aux enjeux, et une plate-forme intermodale est à des années lumière de la charue en terme de technologie !
... on risque d'assiter de plus en plus à ce genre de scène avec les élèctions !
Il va falloir s'y préparer.

Vous pouvez voir exactement le même type d'incohérence (voire, de f....... de g.....) du côté du PS avec l'autre Alain sur
http://journal.aquitaine.fr

gabaye a dit…

et oui,tous les "faux culs" au balcon... Philippe Madrelle s'est fendu,d'une question au
g ouvernement à propos du contournement ( à la séance du mercredi because que c'est télévisé!) pour regretter le manque de concertation(!!) J'attends encore un homme politique qui, avant une élection notamment, aura le courage dedire qu'il y a dans ce projet comme dans tous les autres de formidables intérêts économiques en jeu, et que les politiques subissent un lobbying intense,
q uotidien, mené par des gens intelligents quiu maitrisent leurs dossiers et disposent d'arguments puissants (emplois, revenus, pouvoir d'achat...).Les grands principes constitutionnels s'en trouvent défigurés.On a l'impression que l'Etat agit surtout de manière à ne rien changer en profondeur dans notre société, nos modes de vie, l'écologie etc...

Par contraste sur le terrain, uel décalage! Les citoyens commencent à se réveiller ils souhaitent une zutre société et ils changent localement (cf la mobilisation contre le CAB.) Mai il faudra du temps pour sortir de l'hyper-individualisme (favorisé par les politiques) pour que les gens, renouant avec la vie, se renden t compte que la solidarité deviendra de plus en plus indispensable. Un basculement est nécessaire. Avec le combat contre le CAB, nous sommes heureusement de plus en plus à le vivre.

P.S Bien sûr j'irais voter résolument, mais sans aucune illusion; je suis loin d'espérer u'un changement profond de société vienne ducôté des élections (une des rares denrées démocratiques pourtant qui nous reste!)

thomas Lugagne a dit…

Au passage, nous avons appris par la suite que la réunion du Comité Syndical du PM a été reprogrammée pour cette fin de semaine ... sans le PAB.
Bien entendu, cette réunion est redevenue publique.
Si quelqu'un a des information sur ce qui s'y sera dit, merci de nous en faire un petit conmpte-rendu.