01 décembre 2006

Une vérité qui dérange.

Hier soir, je suis allé au cinéma (c'est si rare en ce moment !) pour voir le film d'Al Gore, "An inconvenient truth", sur le réchauffement climatique. Ce "film" est en fait un reportage autour d'une conférence de l'ex-futur président des Etats-Unis sur les catastrophes à venir et dont le but est essentiellement de vulgariser les innonbrables travaux scientifiques sur la question.
C'est très bien fait, et surtout très efficace (même si c'est fait par des américains, pour des américains). A voir donc, ainsi que le site climatecrisis.net (adsl obligatoire ...).
Mais le plus intéressant est venu après.

Dans le cadre de ses "coup de coeur", le cinéma "les colonnes" de Blanquefort organise des débats autour du film et invite des spécialistes pour engager la réflexion avec le public.
Vous me voyez venir ...

Nous avions donc Patrick Faucher, chargé de mission Ecologie urbaine et développement durable à la mairie de bordeaux, auparavant coordinateur du DESS Energétique à l’université de Bordeaux 1 ; Olivier Sigaud, enseignant en gestion de l’environnement au CERVL/Pouvoir, Action publique, Territoires à Sciences Politiques Bordeaux et Simon Charbonneau, maître de conférence (à la retraite) en droit de l’environnement.
Les questions sur le CAB ont fusé dès le début ... avec une descente en règle du projet par les scientifiques invités. En plus des quelques opposants présents et venus pour voir le film comme tout un chacun, de très nombreuses personnes se sont senties interpelées par le projet, le film ayant servi d'électrochoc pour certains.

Le meilleur est pour la fin. Un des intervenants, dans ses missions de consulting auprès d'élus et grands élus de l'agglomération nous a confié que, depuis peu, en haut lieu on ne s'attendait pas du tout à la tournure et à l'ampleur que prend la contestation anti-contournement et que c'est la "panique" : le "coup de force" sur la rocade a fortement "déstabilisé" pas mal de monde et "ébranlé pas mal de certitudes" (... électorales ?)

Visiblement, nos actions portent leur fruit et surprennent certains décideurs par leur ampleur ... et par les vagues qu'elles produisent dans l'opinion publique locale, portées par les considérations environnementales très médiatisées en ces temps préélectoraux. Nous en sommes ressortis renforcés dans notre démarche et, une fois de plus, regonflés pour la suite !!

11 commentaires:

Oncle Sam a dit…

Le préfet et les élus, ne devaient sûrement pas s'attendre à ce phénomène !

Diviser, pour mieux régner...

C'est peut-être dans ce but que 5 fuseaux ont été proposés au débat, dans le semblant de recherche de fuseau.

Ainsi, 5 secteurs pouvaient renvoyer le traçé chez le voisin !

Par malchance, pour eux, nous avons su faire bloc, et déjouer le piège, entraînant, le 13 juin, la demande de moratoire, de P.Madrelle ; A.Rousset, le 13/06, se refusant à tout commentaire...Il se sentait obligé de demander un conciliateur, 2 jours plus tard !

H. Martin, quant à lui, venait à la rescousse du Préfet, qui appelait à l'aide...et le conseil municipal de Bordeaux, votait le 03/07 pour le contournement !(adopté à la majorité, non participation du groupe socialiste, vote contre des communistes et des verts, abstention de m. Colombier)

Diviser pour mieux régner, ou comment se moquer des populations, car, sur le lettre des CCI d'Aquitaine, de Mai 2006, outre les - 9,8% de poids lourds, sur l'A10, et les + 11,5%, sur l'A89, on peut lire, page 3 "contournement autoroutier de bordeaux : M.Idrac a organisé le 2 février 2006,une réunion d'information sur le CAB...
Du nord au sud, il y aurait parmi les dessertes :
- un point d'accroche avec l'A10/RN10,
- le franchissement du fleuve (desserte du Blayais, presqu'île d'Ambes),
- une ou deux dessertes avec l'agglomération bordelaise,
- un point d'accroche avec l'A63...

Sauf erreur, cela ressemble à un fuseau programmé à l'avance !

thomas Lugagne a dit…

il faut effectivement que l'unité se poursuive ...
par contre, pour ta remarque sur un fuseau prévu d'avance, la théorie est possible mais (à mon avis) pas la démonstration : le "franchissement du fleuve (desserte du Blayais, presqu'île d'Ambes)" laisse un doute quant au "choix" d'un éventuel tracé : la desserte ne peut être assuré par le cab que pour l'une des deux zone ... Mais le mot important reste celui d'"éventuel" et non de "tracé"! ;)

Oncle Sam a dit…

Les propos tenus par Alain Juppé, récemment, sur TV7, laissent peu de place au doute !

Nous devons rester soudés, et ne rien lâcher !

Anonyme a dit…

bravo! Je constate avec grand plaisir que lorsque les gens se réapproprient l'espace du débat public on les regarde autrement: l'action citoyenne existe et paye!
Tout ceci renforce encore ma motivation!
Courage à tous!
Ce serait bien d'avoir de petits flyers à distribuer ici ou là pour diffuser l'info sur le Contournement et ses nuisances, je pense par exemple aux tables des salles des profs des collèges où je travaille, car je bosse au centre-ville de Bordeaux...

thomas Lugagne a dit…

si vous êtes en affichage 1152x864 au moins, vous pourrez voir les liens à gauche des messages (en affichage plus gros, il est possible qu'ils soient en fait tout en bas à gauche du blog ...) Il y a un lien nommé "argumentaires à télécharger", ce qui peut déjà faire votre affaire.
Par contre, il est vrai qu'il manque un 1/2 A4 tout simple réexpliquant ce qu'est ce projet et qui explique sommairement pourquoi il faut lutter contre.... Des volontaires ?

Anonyme a dit…

oui, grosse méfiance vis à vis des politiques:ca

Anonyme a dit…

oui, grosse méfiance vis à vis des politiques, qui aujourdh'ui (campapne électorale oblige) fontde l'écologie leur tarte à la crème du moment; vous verrez, ils rentreront vite dans "l'ordre" décidé par les lobbys en tout genre qui sont les vrais détenteurs du pouvoir. Ne l'oublions jamais :la seule préoccupation d'un homme politique c'est d'être élu d'échéance à échéance :donc menons ,chacun à notre échelle une campagne pour qu'is arrêntent enfinde continuer à mentir...

Oncle Sam a dit…

Nous en avons l'exemple aujourd'hui, avec la diffusion du Journal "l'Aquitaine".

Page 3, la lettre aux Aquitains de A Rousset : Le Plan Climat...

A voir, si vous le souhaitez, sur le site journal.aquitaine.fr

Anonyme a dit…

JE VOUS SOUTIENS TOTALEMENT DANS VOTRE Démarche et vous dis combien votre opposition courageuse et fondée mérite d'être soutenue

Anonyme a dit…

JE VOUS SOUTIENS TOTALEMENT DANS VOTRE Démarche et vous dis combien votre opposition courageuse et fondée mérite d'être soutenue

thomas Lugagne a dit…

merci !
Ca fait toujours plaisir !!