27 décembre 2006

Triste cadeau de Noël de la DGAC au Médoc.

On l'a appris il y a peu, mais la Direction Générale de l'Aviation Civile a validé la nouvelle procédure d'atterrissage pour la piste 11 de l'Aéroport de Bordeaux Mérignac (qui dépend de la CCI, faut-il le rappeler). Sud-Ouest à fait un article dessus, mais je ne l'ai pas eu entre les mains.

Cependant, d'après les information dont je dispose, afin d'éviter des nuisances sonores et en terme de pollution atmosphérique sur les zones actuelles (Blanquefort, Bruges, Eysines, Le Haillan, St Médard et Martignas), il a été décidé que désormais ce seront les communes du Sud-Médoc qui subiront les dommages, à savoir les communes de Parempuyre, Le Pian (voir le couloir aérien du Pian, 1 Mo), Arsac, Avensan, St Hélène et Le Temple, Martignas ne voyant pas de modification de son "espace aérien". Je vous ai mis la carte en couleur officielle "avant/après"qu'on m'a récemment envoyé (merci FHr, 320 Ko).

Soit disant moins de 1500 personnes seraient impactées (contre 18000 auparavant) mais à quelle altitude l'impact est-il réel ? Si c'est comme pour les autoroutes, on a du soucis à se faire. En effet, à plus de 500 m, on considère qu'il n'y a pas de nuisance pour les riverains d'une autoroute. Tout le monde sait pourtant que c'est n'importe quoi, notamment en ce qui concerne la pollution et les micro-particules portées par les vents : au final, cela peut aller jusqu'à 7 km ! Et un camion rejette ses polluants au raz du sol, alors un avion ...
En tout cas, on nous annonce une descente sur ces communes au plus haut à 1500 m puis 300 m pour les dernières communes touchées. Information à relativiser malgré tout puisque cette piste ne représenterait que 2% du total des pistes de l'aéroport. Mais c'est un début ...

Vous allez me dire : quel rapport avec le Contournement Autoroutier ?
Déjà, la méthode est similaire et les communes concernées n'ont pas été associées directement à ce projet de changement de procédure. Tout s'est encore fait en catimini et dans l'opacité des réunions entre personnes choisies. Comme quoi, il y a encore du boulot !
Ensuite, on sent une fois de plus l'envie qu'ont les grosses communes de la CUB de refiler leurs problèmes aux autres, et si possible à de petites communes étrangères aux arrangements locaux.
Enfin, rien que l'enchaînement des noms des communes désignées pour cette ligne nous évoque un certain projet : comme par hasard (?), ce sont encore les mêmes qui sont choisies pour accueillir ce que les autres communes ne veulent pas et, comme par hasard, la CCI est encore citée. Quel que soit le fuseau retenu pour le projet de CAB, toutes ces communes en subiront les nuisances ... alors tant qu'on y est, on peut bien rajouter des avions !

Des avions, des camions, ... demain des gravières, mais pourquoi pas aussi des incinérateurs, des décharges régionales ou que sais-je encore ?
Ce n'est pas de la paranoïa médocaine : cette partie de notre département a visiblement été retenue comme zone de largage de tous les problèmes de l'agglomération de Bordeaux ! Que font nos élus contre cela ?? Pourquoi personnes (ou presque) ne se bouge réellement ? Si vous avez des réponses, dites-le moi !

Le Médoc est pourtant un territoire d'exception encore préservé. Les gens viennent s'y installer pour son cadre de vie et la qualité de son environnement et son nom est connu pour cela au-delà même de nos frontières.
Au rythme auquel vont les choses, cela devrait rapidement changer.

7 commentaires:

Vespa a dit…

Pour les décharges, ce n'est pas du fantasme => voir les projets de décharges en 1991 (sur Avensan/St Aubin) et qui auraient certainement aboutis sans l'action des associations comme Médocxygène. A l'époque on pronait comme une des solutions alternatives....le tri sélectif, si!si!.
Nombreux étaient ceux (et les politiques en tête, les H. Martin et consorts) qui nous traitaient de fous ou de babas attardés : "les gens n'accepteront jamais de trier!"

et aujourd'hui, je trie, tu tries, il trie....

thomas Lugagne a dit…

Comme quoi il ne faut pas désespérer de voir le projet de CAB abandonné grâce à la percée de la notion de report modal dans les esprits de nos décideurs !

Anonyme a dit…

Pour étayer le débat il faut savoir que la procédure piste 11 est relativement rare à Merignac (je l'estime à moins de 5% des atterrissages) Les plus utilisées sont la piste 23 (environ 85%) 29 puis 05.
Bien sur celà va entrainer un peu de géne pour les riverains mais on ne peut refuter le fait que ces survols (A l'aterrissage donc moins bruyant qu'au décollage pour lequel d'autres procédures sont utilisées) nuisent à moins de monde

thomas Lugagne a dit…

Merci pour ces précisions.
Tout à fait d'accord sur le fait que les nuisances toucheront moins de monde. C'est effectivement irréfutable.
Ce que je voulais cependant dire, c'est que, de projet en projet, la CUB se déleste de ses nuisances ... loin de "chez elle" et actuellement très (trop) souvent dans le médoc.

F.H. a dit…

Thomas,
Je vous ai transmis la carte, ce matin par mail, l'avez-vous reçue ? (adresse perso).

Je pense que le circuit proposé est déjà appliqué, suivant l'orientation des vents, car certains jours, les avions passent au dessus de chez moi (Avensan), et honnêtement, je ne peux pas parler de nuisance.

thomas Lugagne a dit…

... Je n'ai rien reçu pour l'instant. Mais il est possible que les "routes" soient encombrées en ce moment.
Sur le Pian où j'habite, il y a aussi qq (rares) passages selon les vents et ils se font à assez basse altitude (dans les deux sens si ma mémoire est bonne)sans trop nous déranger. Par contre, on oublie souvent de prendre en compte la pollution engendrée par les avions, qui est bien plus importante et nocive que celle de la route (toute proportion gardée).
De plus, rien n'empêche une ligne de monter en puissance avec l'accroissement général du trafic ...

rosa44 a dit…

La publicité à la Télévision c'était pareil : très peu nombreuses, pas de coupures d'émissions, c'est passé en douceur. Et maintenant?
c'est tellement important qu'il faut enregistrer pour pouvoir faire avance rapide sur les vingtaines de pubs à répétition. Avance rapide pour les avions si ça monte en puissance, (ce qui n'est pas exclu) on ne saura pas faire