09 juin 2006

Compte-rendu re la réunion du 7 juin à Arsac

Quatre-vingt dix arsacais se sont réunis pour renforcer le collectif d'Arsac. Une soixantaine de personnes s'est proposée pour rédiger et distribuer des tracts de mobilisation pour la manifestation du 19 juin à Bordeaux.
Certaines de ces personnes vont faire du porte à porte pour informer directement leurs concitoyens d'une part de la gravité de la situation et d'autre part de l'extrême importance d'être très nombreux le 19 juin devant la Préfecture pour la remise des pétitions.
Le collectif arsacais a commencé ce soir-là à se structurer.
A la demande des adhérents, une action à long terme se mettra en place, dans un premier temps, tout au long de l'été par des réunions en juillet et août.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

VOUS VOUS BATTEZ POUR RIEN TROP PEUT DE MONDE ET ARRETE DE PRENDRE LES AUTOMOBILISTES EN OTAGE!!

B. DOMENGÉ a dit…

C'est votre opinion pas la notre. Mais je pense que si vous étiez concerné réellement par ce projet, vous tenteriez de vous battre. En tout état de cause nous avons décidé de nous battre, pour que ce contournement ne passe ni chez nous ni devant votre porte.
Bernard DOMENGÉ.

De plus auriez-vous l'amabilité de signé vos commentaire afin que nous puissions échanger sur le sujet plutôt que de vous réfugier dernière l'anonymat.
Merci.

B. DOMENGÉ a dit…

Bonjour,
Si vous étiez touché directement par le projet, vous n’auriez pas cette réaction. En tout cas nous avons choisi de nous battre jusqu’au bout pour que ce projet ne se passe ni chez nous ni devant votre porte.
Le but n’est pas de bloquer les automobilistes mais de diffuser l’information au plus grand nombre par tous les moyens possibles.

De plus, ne vous serait-il pas possible de signer vos propos afin que nous puissions échanger sur le sujet ?
Mais je comprends tout à fait qu’il soit plus facile de rester anonyme !

B. DOMENGÉ

B. DOMENGÉ a dit…

Bonjour,
Si vous étiez touché directement par le projet, vous n’auriez pas cette réaction. En tout cas nous avons choisi de nous battre jusqu’au bout pour que ce projet ne se passe ni chez nous ni devant votre porte.
Le but n’est pas de bloquer les automobilistes mais de diffuser l’information au plus grand nombre par tous les moyens possibles.

De plus, ne vous serait-il pas possible de signer vos propos afin que nous puissions échanger sur le sujet ?
Mais je comprends tout à fait qu’il soit plus facile de rester anonyme !

B. DOMENGÉ