22 juin 2006

Un missile contre le projet ? Appel à critiques.

La DRE, le Conseil Régional, le Conseil Général, M. Courbu de la CCI, ... tous nous abreuvent de chiffres affolants concernant la progression du trafic poids lourds à l'horizon 2025. Avec l'accompagnement du développement économique, l'explosion annoncée du transport de marchandises justifie en grande partie la réalisation d'un contournement de Bordeaux.
Ces chiffres servent également de base aux calculs de rentabilité prévisionnelle des investisseurs privés, dont on nous dit qu'ils seront les seuls à participer au financement de l'ouvrage.

En parcourant les sites officiels de la DRE et du ministère des Transports (entre autres) je vous ai compilé et commenté quelques données extrêmement intéressantes (accablantes ?) sur la question. Toutes proviennent de sources officielles souvent des services de la DRE elle-même. Je pense qu'elles peuvent s'avérer très utiles pour les dossiers qui se constituent ça et là (dossier presse, argumentaires, etc.).

APPEL A COMMENTAIRES CRITIQUES ! Mettez-vous à la places des "pour" et démontez cette argumentation pour la faire évoluer.

Télécharger le document.

1 commentaire:

pacal legal a dit…

Je pense qu'il y a des erreurs d'interprétation.

Pour le graphique qui montre une baisse de 6% moi, je comprends que c'est pour le flux Aquitaine->étranger
donc pour moi ce sont nos exportation !
et que pour ce qui nous intéresse, il faut considérer le flux de transit terrestre Aquitain qui est en hausse de 4% entre 2000 et 2004

deuxième point :
La baisse des transports internationaux en France, il s'agit de la part des transport internationaux réalisée sur le sol français, mais il n'est pas précisé s'il s'agit des véhicules français, étranger ou les deux.
Pour moi, il s'agit uniquement des transports au départ de la France, seuls transports que l'on peut vraiment comptabiliser grâce aux taxes.

D'autant plus que pour les granulats, on peut nous répondre qu'ils seront pris sur place, et que par conséquent, ils n'y aura aucune conséquences sur la situation actuelle.

Si j'ai raison, pour ces trois points, l'argumentation perd de son poids.