18 janvier 2007

Meeting de la candidate du Médoc (PS) aux législatives : peut beaucoup mieux faire.

Nous sommes donc venus à Lesparre assister au lancement de campagne de la candidate socialiste aux législatives ce mercredi 17 janvier. Une bonne vingtaine de personnes (connues) a fait le déplacement, ce qui est bien compte-tenu du lieu et du jour de la semaine.
La réunion n'avait en fait rien de publique, les organisateurs nous attendaient (le blog sert aussi à ça) et le message a été d'emblée clair : "s'il vous plaît, ne nous mettez pas le bazar, nous vous laissons entrer mais nous passons ensemble cet accord". Parole fût donnée et nous sommes restés on ne peut plus calme tout au long de la réunion.

Comme nous étions attendus, la candidate a tenté de déminer la soirée en abordant rapidement la question du Contournement et ce de manière ni franche ni claire et, au final, nous avons été déçus du manque de courage de la candidate sur ses propres convictions.

En effet, si nous avons été autorisés à participer à la réunion, nous n'avons - comme promis aux organisateurs - pas interpellé la candidate devant tout le monde (personnellement à mon grand damn car les journalistes étaient là pour ça) suite à sa déclaration que je pourrait résumer par un classique "non à la méthode, non au manque de concertation". Par la suite, une fois les immanquables monologues de soutien terminés, nous lui avons posé la question (dans un coin de salle, sous l'oeil bienveillant de "gardiens" de la candidate) et, surprise, la réponse fût un timide "sachez que je suis contre le projet lui même".
C'est bien ! En progrès !
Mais compte-tenu de la présence de M Madrelle, la candidate n'a pas fait le choix de donner ouvertement ses opinions personnelles, préférant ne rentrer en conflit ni avec le Président du Conseil Général ... ni avec le Président de Région.
... A moins qu'elle ne nous ait dit ça uniquement pour nous amadouer ? Vu son manque d'implication et de soutien tout au long du combat qui est le nôtre, c'est tout à fait envisageable !

Nous l'encourageons donc fortement à officialiser sa position de manière audible dans la circonscrition et au-delà et, par dessus tout, à AGIR contre ce projet pour donner des gages de sa sincérité en la matière.

Un prochain meeting est prévu au Pian Médoc le MARDI 23 janvier à 20h30 dans la salle du dojo. Nous attendons de la candidate qu'elle y dise publiquement ce qu'elle nous a dit en apparté !

En ce qui concerne les autres candidats, nous n'avons pas encore les dates de lancement de campagne. Cela ne devrait pas durer longtemps.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,
Ca n'a aucun rapport avec la dernière brève mais avec le CAB.

Avez-vous entendu ce qui s'est passé dernièrement à Lyon?
Ils ont abandonné un projet d'autoroute car un projet de transport fluvial a été mis en place et développé.
Désormais il n'est plus question chez eux d'autoroute car ils se sont rendu compte que c'était beaucoup plus rentable par l'eau que par la route (je crois qu'ils ont dit 20% moins cher). + des infrastructures mins chères à construire !

Alors n'est-il pas possible entre la Gironde et le canal, d'aboutir à la même chose ? (sans compter les ports basques...)

Xav a dit…

Si je peux me permettre, le site du journal Sud-Ouest est complémentaire. Donnez votre avis dans le forum. C'est toujours bon à donner!

En plus des articles relatifs au CAB.
On y trouve en effet un très interessant communiqué de collectif sur le forum du journal. (concernant la campagne cynique du Conseil Régional:

http://www.special.sudouest.com/rubrique.php3?id_rubrique=375

Pour ma part je dénonce aussi la méthode mais avec des arguments contrairement aux politiques(je reprend ce que j'ai déjà écrit dans ce forum): en effet on a voulu nous faire croire que le CAB passerait par ici ou par là, avec des études (qui n'ont que le nom). J'ai lu une de ces études (rapport de l’analyse préliminaire version 3 du 19 avril 2006, on peut y lire en particulier (page 16 dans la rubrique fuseaux envisagés mais non proposés à la concertation, si si ça ne s’invente pas !) qu’un passage entre Saint André de Cubzac et Cubzac les ponts n’est pas envisageable car : "EFFET DE COUPURE ENTRE DEUX AGLOMERATIONS PROCHES". Pourtant, c’est un des tracés envisagé à ce jour !
voici le lien : http://www.contournement-bordeaux.aquitaine.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/Fuseaux_V3_19-04-06_cle08b965-1.pdf
C'est un mensonge politique, on nous en sert régulièrement. habituellemnt, on s'en moque ou on y croit au moment de voter. Aprés on oublie... J'ai toujours voté socialiste, mais là ça va changer.
Merci d'avoir lu un proche de fuseaux.

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord avec toi, le mensonge est terrible, moi je propose une chose simple, rapprochons nous des syndicats des cheminots pour qu'ils se joignent ( sans politisation) avec nous contre le grand contournement, car eux ont un moyen de pression beaucoup plus important !!!! la cause défend leur travail, un pont ne fera travailler personne, le ferroutage oui !!!!!

Anonyme a dit…

quelques liens, j'en ai surement oubliés

http://www.cheminotcgt.fr/new_site/accueil_essentiel_actu.html

http://fo-cheminots.com/

http://www.sudrail.org/

Thomas qu'en pensez-vous ?
tous les moyens sont bons, contre l'hypocrisie des politiciens,

Thomas Lugagne a dit…

Pourquoi pas effectivement. Un premier rapprochement avait été fait lors de la conférence de presse de Hourcade qui a fait suite à l'opératon ecargot sur la rocade. Cependant, cela n'avait rien donné de concret.
Les personnes que vous mentionnez étaient également présentes lors du dernier débat LGV au palais des congrès et avaient fait une intervention remarquée (mais entendue ?) sur le fret et qui allait dans votre sens.
Quant à nous associer directement à ces syndicats, je ne suis globalement pas pour : nous y perdrions notre indépendance politique reconnue et nous risquerions de perdre notre indépendance. Par contre, rien ne nous empêche de soutenir certaines de leurs revendications qui vont dans notre sens. L'important est que certains aient des contacts avec eux pour savoir ce qu'ils pensent ou compte faire. Ca peux donner des idées en tout cas.