17 janvier 2007

Le Préfet et le CAB : "Il ne faut pas perdre de temps".

Lors de ses voeux à la presse, le Préfet a donc évoqué le projet de contournement autoroutier de Bordeaux et a déclaré que, sur ce dossier, "il ne faut pas perdre de temps pour se donner le temps nécessaire, et ce sera juste le temps suffisant" (SO du 17/01/07). La formulation n'est pas très heureuse mais la phrase traduit la volonté du Préfet de mettre à profit le temps électoral pour accélérer les choses en sous main et confirme les souhaits du Ministre : un bouclage total du projet dès les élections passées (voir article précédent). Il maintient également la stratégie du fait accompli en accélèrant sur les chantiers autour du contournement : commencer tout de suite l'avant projet sommaire sur le fuseau sud, passer la vitesse supérieure sur l'élargissement et la concession de l'A63. Quand tout sera bouclé, il montrera du doigt les points de raccordement manquants du "couloir atlantique". Là encore, ce n'est pas une surprise.

Par contre, conscient du doute qui s'installe dans les esprits sur la nécessité du projet, il paraît satisfaire une demande des opposants, à savoir la création d'une conférence sur les transports en Aquitaine (qui semblerait être confiée au Conseil Economique et Social). Reste à savoir comment et sur quels projections les données relatives aux transports à l'horizon 2020 seront basées. Est-ce un os à ronger à destination des opposants ou une véritable Commission réunissant associations, élus, professionnels du transport, acteurs socio-économiques de toute la Région ?

MAIS, et comme on s'y attendait, rien sur la pollution et encore moins sur les gaz à effet de serre. Or, ce point essentiel aux yeux de la totalité des collectifs citoyens et des associations environnementales opposées aux projet se doit d'être intégré dans la reflexion. Plus nous avancerons dans la campagne, plus ce thème sera mis en avant. Le Préfet ne peut et ne pourra l'ignorer.

De plus, le Préfet tombe encore dans son travers habituel : la minimisation de l'opposition. Pour lui, c'est encore "toujours les mêmes" et le rejet ne concernerait que le Médoc et le Blayais ! C'est oublier la presqu'ile, le cubzagais, les opposants au fuseau sud (notamment les élus et collectifs de Marcheprime), les opposant à l'inutile A65 qui refusent aussi le projet de contournement ouest, les opposant à l'élargissement de l'A63, certains partis politiques de la CUB et de la Région ... ce qui commence à faire beaucoup !!
Tous refusent la méthode et, unanimement, ils refusent également le renforcement du "tout camion". Cette question pourrait être également posée aux bordelais : "êtes-vous pour le développement du transport de marchandises par camion ?" Mais aussi "êtes vous pour l'accroissement des émission des gaz à effet de serre ?". Mais le préfet se risquera-t-il à demander une consultation des populations sur ces thèmes ?

Enfin, pour la méthode, le Prefet persiste et signe en déclarant qu'il "reviendrait voir un à un les maires" concernés : encore des tractations de couloir en perspective ...

La risposte doit s'organiser, la pression doit être maintenue sur les élus !
En ce qui concerne la Coordination, vous n'allez pas être déçu !!

6 commentaires:

dapledge a dit…

la Société des pétroles du bec d'Ambès nous offre gratuitement un exemple de ce que sera le futur de notre région. C'est désolant de voir ça après nos amis Bretons, et encore plus de savoir que la leçon ne sert à rien.. Profitons de cette nouvelle pollution pour accentuer la pression sur nos élus. Bravo à Thomas LUGAGNE pour son énergie inépuisable!
Jean Pierre Chatard Bayon/Gironde

Anonyme a dit…

dans le même numéro de S-0. Juppé se joint, toute honte bue, à hubert Vedrines pour organiser une conférence européenne
sur l'Environnement et le réchauffement climatique : il y a de coups de pied au cul qui se perdent!

Qu'enpense Nicolas Hulot, le naïf de service?

Oncle Sam a dit…

Lors de la présentation de ses voeux, le 9 janvier, A Juppé devait connaître la teneur de la lettre Perben, reçue le 8, par le Préfet.

Les Echos du 10 titrait "A Juppé s'interroge sur le grand contournement..." mais n'aurait-il pas prononcé un tel discours pour minimiser "l'effet de bombe" Perben !

Les élections approchent...et A Juppé pense, peut-être aux présidentielles de 2012.

Pour le Préfet, il souhaite minimiser l'opposition, et rencontrer les maires... ; le maire de Marcheprime déterre la hache de guerre, Marie-Hélène des Esgaulx députée du Bassin, favorable au CAB, mais pas d'accord s'il coupe Marcheprime ! Ce n'est pourtant pas la seule commune coupée par le CAB.

Hypocrisie, encore et toujours !

Anonyme a dit…

quel serait l'atitude de juppé, rousset madrelle et autre sur le grand contournement si il n'y avait pas d'écheance electorale proche ??? en tout cas tout ceci est profondément écoeurant et donne une bien piétre image des hommes politiques.

Je me joins à Jean-pierre Chatard pour félicité Thomas Lugagne.

Xav a dit…

Il faudra s'inviter aux meetings de la campagne présidentielle.
Comme ça on pourra se faire une idée de la démocratie participative!

Dany a dit…

Thomas, Bravo pour ton site , je voudrais juste ajouter à la liste des opposants (à plus ou moins long terme) les riverains de la RN 10(Charentes Poitou et au delà) qui verront passer encore et toujours plus de camions si rien nest fait pour diminuetr ce trafic. Ils commencent à prendre conscience que les camions ne vont tomber du ciel sur Bordeaux!