06 mars 2007

Appel de la décision du Tribunal Administratif non confirmée.

Comme annoncé précédemment, l'appel supposé du Ministre des Transport au sujet de la décision d'annuler la décision ministérielle de 2004 n'a pas pu être confirmé à ce jour. Nous devons donc ronger notre frein et attendre la décision de D. Perben. Ayant deux mois pour se prononcer, le Ministre a donc jusqu'au 3 Mai pour valider sa procédure en appel. Je remarque au passage que cette date se situe juste entre les deux tours des élections présidentielles.

Je tiens cependant à bien rappeler une chose fondamentale dans la décision du Tribunal Administratif : Le Tribunal n'a pas annulé le projet de contournement de Bordeaux mais simplement la procédure entourant son déroulement, depuis la rupture du débat public aux étude actuelle !

Nous avons obtenu juste (et pour l'instant) une de nos revendications, à savoir le retour au débat public. Le projet n'est donc pas annulé ! Par contre, sauf appel gagné par le Minitère public, nous avons réussi à stopper l'avancée à marche forcée du processus que nous ont imposée les grands décideurs pro-contournement. Stopper ne signifie pas annuler, cela signifie juste que nous avons gagné du temps.

Ce temps gagné doit donc être mis à profit pour préparer la suite dans les meilleurs dispositions possibles et pour continuer à manifester notre refus de ce type de projet. Cette décision du Tribunal semble cependant et visiblement tomber à pic pour beaucoup de politique, davantage tournés vers les nombreuses élections à venir. Elle leur permet de se retrancher derrière elle et de dire aujourd'hui qu'il faut écouter les gens dans ce type de dossier. Mais personne n'est dupe !

La manifestation du 24 mars doit donc nous permettre de mettre en garde ceux qui pensent que cette décision va également annuler l'opposition au projet. Il faut que, dès le retour inévitable du dossier à terme, ils aient bien intégré l'ampleur de la mobilisation au moment précis de l'annulation de la procédure. Quand le dossier reviendra sur le devant de la scène, ils devront se rappeler qu'il est de leur devoir de nous proposer autre chose qu'un couloir à camion inutile, rétrograde et dangereux.
Tous à Bordeaux le 24 mars !

2 commentaires:

Oncle Sam a dit…

Sur Les Echos, aujourd'hui, Courbu demande au Gouvernement de faire appel ; donc Perben n'a pas bougé pour l'instant.

Anonyme a dit…

Concernant ce projet de contournement, nous sommes beaucoup à penser que c'est un principe obselete, couteux et innadapté aux vues des différents constats édifiants sur l'état de notre terre (réchauffement climatiques, diminution des ressources fossiles).
Il est donc parfaitement stupide de continuer sur le tout routier aujourd'hui.
Il est cependant temps de présenter des idées neuves concernant les alternatives à la route, pour le transport de marchandises entre autre.
Certe le ferroutage est à développer, mais le merroutage, sur de grandes distances (autoroute des mers) peut devenir séduisant.
En effet, le transport de fret par bateaux n'a bénéficié que très peu des avancées technologiques acquises dans d'autres domaines.
On peut s'interroger sur les vieux cargos qui circulent sur nos océans.
Cependant, il semble qu'une société se soit penchée sur ce problème, le Bateux Grande Vitesse peut être une solution.

Pour plus d'informations, voir sur le site internet suivant. http://www.bgvinnovation.fr/fret.htm